15-Jun-2020
Carousel - Going the distance hero - desktop
Aller jusqu’au bout
pour les héros de première ligne

En février 2020, la communauté des coureurs a découvert le Calendar Club, un défi d’endurance monumental. Chaque jour, une personne parcourait le nombre de miles correspondant à la journée, un mile (1,6 km) le 1er février, deux miles (3,2 km) le 2 février, et ce, jusqu’à 29 miles (46,6 km).

En mars, deux coureurs bien connus ont fait équipe pour relever le défi et ont invité leurs abonnés des médias sociaux à participer. Mais cette fois, le défi a été relevé en vue de soutenir les infirmières, les médecins et les premiers intervenants en première ligne qui combattaient la COVID-19. Un des coureurs qui a accepté le défi Calendar Club pour le mois d’avril était Kenneth Fobian, représentant commercial de Stryker. Récemment, nous avons demandé à Ken ce qui l’avait poussé à relever le défi de 30 jours, totalisant 465 miles (748,3 km).

Quand avez-vous commencé à courir?
J’ai commencé il y a environ un an et demi. Je me suis intéressé aux ultramarathons et j’ai essayé la course Keys100 en mai 2019, une course de 100 miles (160,9 km) de Key Largo à Key West. Finalement, j’ai échoué après 72 miles (115,8 km). Je comptais refaire la course cette année, mais elle a été annulée à cause de la COVID-19.
 

Qu’est-ce qui vous a poussé à relever ce défi?
J’en ai entendu parler sur les réseaux sociaux par un athlète d’endurance que je suis. Après avoir découvert que la course Keys100 avait été annulée et pris connaissance de la grande cause du Calendar Club, j’ai pensé que c’était l’occasion idéale.


La COVID-19 vous a-t-elle touché personnellement?
Malheureusement, un membre de ma famille est décédé de la COVID-19 à la mi-avril. Cela a assurément ajouté un objectif au défi. Dans l’ensemble, je sentais que c’était une façon de pouvoir faire ma part en aidant et, je l’espère, d’inspirer les autres en cours de route.


Était-ce un défi difficile pour vous?
Le temps que j’y ai investi a été l’élément le plus difficile. Cela demande vraiment de vous concentrer sur vos compétences en gestion du temps en combinant le défi avec le travail. Les bains de glace quotidiens étaient également un élément incontournable pour aider mon corps à récupérer. (Les ampoules n’étaient pas très agréables non plus).


Où avez-vous couru?
J’ai la chance de vivre à Miami Beach, donc les pistes étaient toutes magnifiques. J’ai principalement couru le long de la promenade et le long de la plage.


Connaissez-vous quelqu’un d’autre qui a participé?
J’ai invité plusieurs clients à participer à leurs propres versions modifiées en faisant équipe avec leurs familles et leurs amis pour couvrir le kilométrage ensemble.

À la fin du défi, Kenneth avait couru plus d’un million de pas pour soutenir les héros en première ligne. C’est l’équivalent de près de 18 marathons en un seul mois!

La passion et le dévouement de Ken sont un autre exemple de personnes qui aident les gens en ces temps difficiles. Vous pouvez lire plus d’histoires ici.